sexta-feira, 13 de abril de 2012

Jogando o meu corpo no mundo





Vou mostrando como sou
E vou sendo como posso,
Jogando meu corpo no mundo,
Andando por todos os cantos
E pela lei natural dos encontros
Eu deixo e recebo um tanto (...)

quarta-feira, 11 de abril de 2012

felicidade se acha em horinhas de descuido




É no olhar, sobretudo, que a amizade se confirma. É no jeito de olhar que nos reconhecemos no primeiro momento, nós, amigos recentes de longas datas. Isso porque amigo tem esse olhar bom: ele nos olha como se realmente quisesse nos ver, sem nenhum outro interesse que não seja a oportunidade boa e rara de partilhar amizade. Ele nos vê e permanece ao nosso lado, esse conforto que palavra alguma é capaz de traduzir. Esse detalhe grandioso que faz toda a mágica acontecer, porque amar é também a arte de cuidar com os olhos.


Ana Jácomo

domingo, 8 de abril de 2012


Ma petite Amélie,


Tu as aimé la photo? C'est comme notres rêves en Provence? ;) Tu sais, les jours sont vites. J'ai besoin que tu crois cela. J'attends avec impatience le jour que nous serons ensemble de nouveau. Pour le moment, tu peux continuer à envoyer message pour me rester tranquille. 

Tu me manques beaucoup.
with love
your Amélie

domingo, 1 de abril de 2012

Le bout des doigts





Nous ne sommes que deux étranges
Mais depuis ce moment-là, je veux que tu t'accroches à moi
Tout qui s'est passé ont été seulement grace à nos regards
Ton regard dans mon regard
Ta séduction est le mystère de mon désir
Il faudra bien que tu m'avances pour me perdre dans tes bras
Être seulement un corps, je suis d'accord!
La danse de notre corps est un jeu que j'ai aimé faire
Je veux entendre nos bonnes raisons
C'est tout nouveau, c'est une passion
Immature
Nos bouches se touchent, rien de secret
Mon jeu est clair, parce que je le déteste.




Je suis excessive




"Je suis excessive,
J'aime quand ça désaxe,
Quand tout accélère,
Moi, je reste relaxe
Je suis excessive,
Quand tout explose,
Quand la vie s'exhibe,
C'est une transe exquise


Je suis excessive,
Excessivement gaie, excessivement triste,
C'est là que j'existe.
Mmmm, pas d'excuse! Pas d'excuse!"